30 septembre 2007

Jorge Luis Borgès

Instants Si je pouvais de nouveau vivre ma vie Dans la prochaine je commettrais plus d'erreurs Je serais plus bête que ce que j'ai été en fait je prendrais peu de choses au sérieux Je serais moins hygiénique, je courrais plus de risques, je voyagerais plus Je contemplerais plus de crépuscules, je grimperais plus de montagnes, Je nagerais dans plus de rivières, Je me rendrais dans plus d'endroits qui me sont inconnus Je mangerais plus de crèmes glacées et moins de fèves J'aurais plus de problèmes réels et moins... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 septembre 2007

René Char (les philosophes)

Les philosophes d'origine sont les phi­losophes dont l'existence, l'inspiration, la vue, l'arête et l'expression ne supportent que très peu de temps l'intérieur cloisonné de la pensée didactique. Ils sont tirés violem­ment du dehors pour s'unir sans précau­tion à l'inconnu des êtres, à leur déroutante anthologie, ainsi qu'aux troubles cycloniques de l'univers. Ils possèdent à leur insu un don de nouveauté inaltérable : ils fécondent en s'étoilant et se fertilisent en se creusant. Ils sont la solitude et le nombre,... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 septembre 2007

Marie Rouanet (cuisine)

Si les nourritures de l’enfance sont totalement inoubliables, c’est que d’autres sont chargés de les élaborer. L'enfant ne songe qu'à consommer, il ne sait rien des budgets à boucler, des prix, des efforts déployés. Il est dans l'innocence économi­que. Ce repas préparé offert à sa faim plusieurs fois le jour, il l'éprouve comme une magie légitimement créée pour lui.Magie blanche, sans mystère et toute bonne qui se déroule sous les yeux et accomplit des prodiges.Elle a lieu dans un espace réel, mais aussi temporel et ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2007

André Laude

Vers le matin des cerises  plus jamais je ne détournerai les yeux vers un vol de pigeons quand quelque part on battra un enfant devant sa mère quand on lèvera les armes contre la rumeur adolescente répandue à travers les rues pour crier ce que d'autres pensent quand on fusillera un peuple dans un tonnerre de bouches et de poitrines innocentes quand on mentira dans les journaux plus jamais je n'aimerai la poésie poétique tant qu'il y aura une lumière incarcérée tant qu'il y aura un nouveau-né affamé ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 septembre 2007

Michel Serres (Silence)

... Le silence revient comme une pudeur. Lentement. Les immortels hésitent à descendre en un lieu aussi facile­ment sali. Les dieux passent, légers, ténus, voisins de l'inexistence, esprits volatils, la moindre ride dans l'air les chasse. Ils ont fui depuis longtemps notre monde tonitruant. Le collectif ne croit qu'en son bruit. Habitant ce bateau et voyageant sans le quitter, il croit que le donné du monde commence à la coque de langage, à la rigueur au tremblement de l'eau, alentour. Que le donné du monde se... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2007

Michel Serres (Guerre)

Non, la guerre n'est pas la mère de toutes choses. La bataille ne produit rien, sauf de nouvelles batailles, d'où sa fécondité nulle. Oui, la dialectique se fourvoie. Non pas erronée globalement, avec, de temps en temps, quel­ques réussites par exception ou contre-exemple, mais toujours fausse invariablement, mathématiquement fausse. Je demande qu'on montre une seule chose pro­duite dans et par un conflit, une seule et me voici converti; qu'on indique une invention induite par la polémique. Je donne mon bien et mon temps à... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 septembre 2007

Jean-Marie Gibbal

Le chiffre cachéParmi les hommes, il est des êtres plus doués que les autres pour assumer leur vie dans son incertitude, ceux qui savent ne pas retenir mais aimer en toute insécurité en s'abandonnant à la perte de chaque instant. S'abandonner en aimant à la perte du sens, et, par cette trouée qui rapproche d'un lieu où s'aboliraient toutes les différences, se contenter d'être au monde. S'il ne devait rester qu'une chose dans la vie, ce serait lui, sans projet, sans objet et sans cause.Au delà du simple... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 septembre 2007

Jean de La Fontaine

Le loup et le chien Un Loup n'avait que les os et la peau,Tant les chiens faisaient bonne garde.Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.L'attaquer, le mettre en quartiers,Sire Loup l'eût fait volontiers;Mais il fallait livrer bataille,Et le Mâtin était de tailleA se défendre hardiment.Le Loup donc l'aborde... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2007

Georges Bataille

« Il y a dans la nature et il subsiste dans l'homme un mouvement qui toujours excède les limites, et qui jamais ne peut être réduit que partiellement. De ce mouvement nous ne pouvons généralement rendre compte. Il est même par définition ce dont jamais rien ne rendra compte. » « Il est en nous des moments d'excès : ces moments mettent en jeu le fondement sur lequel notre vie repose ; il est inévitable pour nous de parvenir à l'excès dans lequel nous avons la force de mettre en jeu ce qui nous fonde. C'est bien au... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 07:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 septembre 2007

Louis Brauquier

Mes amis rassemblés qu’un même amour dépasse,C’est pour vous que je pars.Je vous offre déjà l’ardeur de mon absenceQui sera votre part.  Mangez ces fruits amers dont la pulpe est saignanteEt buvez du vin blanc.Que je sois près de vous dans vos soirées brûlantes,Sur le Port innocent.  Lorsque mon souvenir viendra dans vos paroles,Faites-lui bon accueil.Vous resterez toujours dans la dernière escaleAu plus sûr de mon cœur.  Si... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 09:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]