30 juin 2007

Océania 3

Dépendre le linge, le plier dans son panier, sauter le fossé et cueillir une grappe de raisin. Le grain est petit, serré, sucré, croquant. L’écraser entre langue et palais. C’est bon. Bien fermer les lèvres, retenir le jus. Il est midi, le soleil tape. La moitié d’un nuage blanc dépasse de la colline. L’ombre du cyprès, fermer les yeux. Tu es présent, je t’aime Je t’aime en moi et dans cette nature surchauffée Je t’aime dans le grain du raisin, Je t’aime dans le parfum du linge propre Je... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 juin 2007

Océania 2

Là-bas, mon homme dort. L’homme que j’aime. Il dort. Ici, la femme qui l’aime tisse de l’amour fil de chaîne fil de trame entrelacs doré. Là-bas, ta femme dort. La femme que tu aimes. Elle dort. Ici, l’homme qui l’aime dans le sable d’un moutou écrit son nom content de le tracer heureux d’aimer. Quand elle s’arrête de te parler Elle continue, elle t’écrit Elle ne veut pas te quitter Elle ne peut pas te quitter Tu es là à l’intérieur d’elle Tout beau tout... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2007

Océania

Il était une fois un homme et une femme, l’Un est sur l’eau, l’Une est sur la terre. Le bateau de l’Un s’appelle Océania.. Océania est rouge avec une ligne blanche. Oui, tout au long de la coque,  il y a une ligne blanche…il a omis de le dire. La terre de l’Une est dure et rousse, gorgée de soleil, privée d’eau. La maison couleur ocre qu’elle habite est entourée de vignes et de cerisiers. Force soulevée des profondeurs, écume aérienne des cerisiers, chacun sa vague. ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 mai 2007

St Marcellin

St Marcellin, samedi 27 juillet 2002 Temps retrouvé, temps goûté, temps savouré. La maison, le paysage, les senteurs. La chaleur de l’accueil, les baisers… « Comment vas-tu ? Les enfants ? Tu es contente, là où tu habites maintenant ? » L’apéritif, rosé frais, myro, radis au sel… et tout et tout…. Nous nous racontons le temps depuis la dernière fois, famille, métier, sentiment, la vie, la mort, surtout la vie. Dans... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 mai 2007

La Force

« Une goutte d’eau, ce n’est rien. Elle est transparente. Mais si elle se glisse dans la fissure d’un mur et qu’elle gèle, elle peut détruire le mur, le faire éclater. » La Force : puissance en acte. Se dit spécialement en mécanique : on appelle force ce qui modifie le mouvement (ou le repos) d’un corps, qui resterait autrement – par le principe d’inertie – rectiligne et uniforme. On parle de force d’âme pour désigner le courage. C’est encore, quoiqu’en un sens métaphorique, le contraire... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 07:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 avril 2007

Par toi réveillé

L’amour par toi réveillé est trop ample quand il gonfle les voiles d’un bateau porté par la crête d’une haute vague vers toi, celle qui vient mourir entre les coquillages scellés par le sable. Fougueux, vibrant de tout son mât, il tourbillonne son plaisir dans le sillage d’écume qu’il trace vers toi. L’amour par toi réveillé est trop sonore quand il roule ses baguettes sur la peau tendue d’un tambour coloré d’absence, de distance. Il faut le feutrer pour mieux l’entendre, incroyable d’être aimé... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 15:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 mars 2007

Brodeuse de Pont-L'Abbé

La brodeuse est absorbée par son travail minutieux. Sa pose, assise sur le sol n'est guère commode mais sa silhouette de jeune villageoise dégage une grâce touchante. Coiffe délicate, visage attentif,  finesse des mains, un pied joliment chaussé dépasse de la jupe soigneusement rabattue. La main droite au petit doigt relevé perce d'une aiguille précise la batiste qui enveloppe son index gauche. De petites rides de concentration se forment entre les yeux. ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 11:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mars 2007

La lutte de Jacob avec l'Ange

Monte en moi l'envie de vous parler d'amour.De l'amour agapè qui accueille avec amitié, qui aime, qui chérit, qui donne de la valeur à celui qui est aimé. Amour créateur.La rencontre de Jacob avec l'ange est une grande rencontre.Rencontre de l'Autre et de sa différence, entre autresLeur étreinte n'est pas une lutte à mort, c'est une lutte à vie, c'est une lutte amour.Et prenant point d'appui sur sa force, il lui en faudra pour entamer l'entreprise Israël !Et il nous en faut de l'amour, à nous, installés dans notre confort... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2007

Merci Alexandre !

Sur la flamme, poser une bassine pleine de fruits et de sucre mélangés.Parfois des mains amies m'ont aidée à récolter les fruits. Sous les fruitiers, dans le bourdonnement des insectes, des rires ont fusé, de petits secrets se sont échangés, complices de la saveur du moment.Attentive à la cuisson, tourner la longue cuillère de bois dans la marmelade, écumer la mousse. Etaler un peu de jus sur une soucoupe pour vérifier si le sirop est « à la nappe » ou « perlé », jolis mots évocateurs du sucre. Sur un torchon de coton écru les... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2007

Silvacane 1

Magnificence du plataneDu fût jaillissent trois branches maîtressesDans leur ombre vibrante, bruissanteconsidérer la façade, s'approcherposer les mains sur les pierres chaudesrecevoir la vie de leur appareillagetravail des compagnonssimplicité de leurs outils.
Posté par oceania55 à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]