Tremolo___Dom



Un jour le carreleur croira terminé son ouvrage
qui occupait toute sa vie. Il sera différent

non plus agenouillé, renivelant sans cesse
Mais debout. Il prendra le sol de ses mains
et l'immense tapis de grès et de faïence

flammes, fleurs et oiseaux, tessons et les carreaux

Il les dressera d'un seul coup. Le mur ne sera que lumière
multicolore et verticale où il disparaîtra.

 

 

In « Le Temps des Merveilles »

Photo Dom.A