livre_br_l___Fahrenheit__Galileo



Mon très cher Max,

 

Ma dernière volonté : tout ce qui se trouve dans ce que je laisse derrière moi [...], tout, qu'il s'agisse des journaux intimes, de manuscrits, de lettres (écrites par moi ou par d'autres), de dessins, etc., doit être totalement brûlé sans être lu, de même tous les textes et tous les dessins que toi ou toute autre personne à qui tu devras les demander en mon nom pouvez détenir.
S'il est des lettres qu'on refuse de te remettre, il faudra au moins qu'on s'engage à les brûler.

 

Ton Franz Kafka.

 

Photo Galileo