dos_cov_sdf_rectPage 21
Aussi, pour ce qui nous intéresse, le message général est double, contradictoire et paradoxal : ces clodos font peur et sont de pauvres victimes. Virez-les, ils puent. Aidez-les, ils souffrent. Double discours. Double représentation. L'humanitaire et le policier. Le répressif et le réparateur. L'agression et la culpabilité. L'exclusion et l'identification.
Ce marasme affectif, ce flux et ce reflux perpétuels entre amour et haine, cette ambivalence structurelle caractérisent toute la question SDF. Ils en constituent le terreau et l'engrais. Ils en sont la fange et le bouillon de culture. Ils en organisent les représentations, les discours, les pratiques, le sadisme qui insidieusement s'y exerce et l'hystérie compassionnelle qui y sévit.

In, "Le sang nouveau est arrivé", Gallimard

(4 pages suivent...)