15 janvier 2008

Jean Genet (Osiris - Giacometti)

« Il n'est pas à la beauté d'autre origine que la blessure, singulière, différente pour chacun, cachée ou visible, que tout homme garde en soi, qu'il préserve et où il se retire quand il veut quitter le monde pour une solitude temporaire mais profonde. Il y a donc loin de cet art à ce qu'on nomme le misérabilisme. L'art de Giacometti me semble vouloir découvrir cette blessure secrète de tout être et même de toute chose, afin qu'elle les illumine. » « Quand apparût brusquement - car la niche est coupée net, au ras du mur... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 novembre 2007

Jean Genet (Giacometti)

Le chien en bronze, de Giacometti est admirable. Il était encore plus beau quand son étrange matière : plâtre, ficelles ou étoupes mêlées, s'effilochait. La courbe, sans articulation marquée et pourtant sensible, de sa patte avant est si belle qu'elle décide à elle seule de la démarche en souplesse du chien. Car il flâne, en flairant, son museau allongé au ras du sol. Il est maigre. J'avais oublié l'admirable chat : en plâtre, du museau au bout de la queue, presque horizontal et capable de passer par le... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 16:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2007

Jean Genet

S'il avait à faire un présent à quelqu'un qu'il estime ou qu'il aime, peut-être lui enverrait-il, certain de l'honorer, ramassés chez le menuisier, un copeau bouclé ou un morceau d'écorce de bouleau.In, "L'atelier d'Alberto Giacometti" Photo ? La main de GiacomettiVoir à catégorie"prison" le poème du Condamné à mort
Posté par oceania55 à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]