29 février 2008

Jean Cocteau

  Plain-Chant  Je n'aime pas dormir quand ta figure habite, La nuit, contre mon cou ; Car je pense à la mort laquelle vient si vite, Nous endormir beaucoup. Je mourrai, tu vivras et c'est ce qui m'éveille! Est-il une autre peur? Un jour ne plus entendre auprès de mon oreille Ton haleine et ton coeur. Quoi, ce timide oiseau replié par le songe Déserterait son nid ! Son nid d'où notre corps à deux têtes s'allonge Par quatre pieds fini. Puisse durer toujours une si grande joie Qui cesse le... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 22:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 janvier 2008

Jean Cocteau

Quand tu ris de courir sur l'herbe de la terre, En plein soleil d'avril, Et de tomber sans te faire mal, Songe que, sous ta place étroite, Il y a de la terre, En ligne droite, et de la roche et du minéral, Et de la lave, et des incandescences, Et le feu central. Songe en continuant la descente, Qu'il y a encore du feu et encore du feu, Puis des laves incandescentes, Puis de la roche et du minéral, Puis de la terre, Et, peu à peu, De la terre où pénètre de l'air, Et du gazon, Et de la nuit sur une saison, ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 11:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]