02 juin 2007

Emile Verhaeren

Mets ta chaise près de la mienne Mets ta chaise près de la mienne  Et tends les mains vers le foyer                           Pour que je voie entre tes doigts                                     La flamme ancienne                      ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mars 2007

Emile Verhaeren

Dés le matin, par mes grand'routes coutumièresQui traversent champs et vergers,Je suis parti clair et léger,Le corps enveloppé de vent et de lumière.Je vais, je ne sais où. Je vais, je suis heureux;C'est fête et joie en ma poitrine;Que m'importe droits et doctrines,Le caillou sonne et luit sous mes talons poudreux.Je marche avec l'orgueil d'aimer l'air et la terre,D'être immense et d'être fouEt de mêler le monde et toutA cet enivrement de vie élémentaire...
Posté par oceania55 à 23:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 mars 2007

Emile Verhaeren

Dans les dunesDans les dunes, là-bàsPourrit le vieux bateauQui s'en allait sur l'eauAvec sa voile et son grand mâtDressé,Qui s'en allait sur l'eauDe la mer grande et de l'Escaut,Aux jours de brume épaisse ou de vent convulsé,Et qui dans les dunes, là-bas,Gît maintenant, morne, piteux et las,Et trépassé.O vous, les flots massifs des funèbres automnes,Vous les blocs d'ombre et d'écume en voyage,Du fond des mers vers les rivages,Dites, de quels coups lourds et monotones,De quels tonnants coups de marteau L'avez-vous assailli, le... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]