24 mars 2009

Eugène Savitzkaya (cercles spirales tresses lignes)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 20:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 septembre 2008

Eugène Savitzkaya (Les mains)

                                                                                                                          ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 20:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 avril 2008

Eugène Savitzkaya (armoires)

Pourquoi les armoires manquent-elles ? Pour­quoi n'y a-t-il jamais de place pour ranger les vêtements ? Contrairement à ce qu'on pourrait croire, un trop grand nombre de vêtements n'est pas un signe de richesse. C'est que, dans le lot, on a conservé des habits qu'on ne porte plus depuis longtemps mais qui restent mettables. Si les armoires débordent, ce n'est pas qu'elles soient remplies de linges fins ni de tissus précieux, mais parce qu'elles sont trop petites, mal agencées pour contenir tous les rebuts de quinze... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 17:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 mars 2008

Eugène Savitzkaya (Peler une pomme)

L'épluchage des pommes, s'il est accompli avec précision, à l'aide d'un petit couteau à lame très fine que certains appellent l'économe, équivaut à un véritable jeu d'adresse. On peut observer, par transparence, la lame glisser sous la peau. Et, de la main, on voit se dérouler une sorte de phylac­tère qui indique la superficie totale du fruit. Voilà un travail qui, s'il ne tenait qu'à moi, serait rayé à tout jamais des manuels de la vie domestique, car une pomme est un tout, la peau appartient à la chair et la chair se... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mars 2008

Eugène Savitzkaya (En hiver, pour écrire)

En hiver, pour écrire, j'ai besoin de deux caisses de bois par jour afin que le feu ne s'éteigne jamais dans le poêle. J'ai besoin d'avoir chaud pour écrire. J'ai besoin, pour écrire, de savoir que les autres occupants de la maison ont chaud. Et même si je n'écris pas une ligne, je brûle deux caisses de bûches par jour. A partir de quel moment est-ce que je me mets à gaspiller ce bois précieux ? Au-dessous de quelle intensité de désir d'écrire devrais-je m'interdire d'allumer du feu dans mon bureau ? A partir de... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]