21 novembre 2007

Antoine de Saint-Exupéry

  « Prendre conscience, disait ailleurs mon père, c'est d'abord acquérir un style. » « Prendre conscience, affirmait-il encore, ce n'est point recevoir le bazar d'idées qui ira dormir. Peu m'importent tes connaissances car elles ne te servent de rien sinon comme objets et comme moyens dans ton métier qui est de me construire un pont, ou de m'extraire l'or, ou de me renseigner si j'en ai besoin sur la distance des capitales. Mais ce formulaire n'est point l'homme. Prendre conscience, ce n'est point non plus... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2007

Antoine de Saint-Exupéry

Pour comprendre l'homme et ses besoins, pour le connaître dans ce qu'il a d'essentiel, il ne faut pas opposer l'une à l'autre l'évidence de vos vérités. Oui, vous avez raison. Vous avez tous raison. La logique démontre tout. Il a raison celui-là même qui rejette les malheurs du monde sur les bossus. Si nous déclarons la guerre aux bossus, nous apprendrons vite à nous exalter. Nous vengerons les crimes des bossus. Et certes les bossus commettent aussi des crimes.Il faut, pour essayer de dégager cet essentiel, oublier un instant... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 avril 2007

Antoine de Saint-Exupéry

L’ami d’abord c’est celui qui ne juge point.Je te l’ai dit, c’est celui qui ouvre sa porte au chemineau, à sa béquille, à son bâton déposé dans un coin et ne lui demande point de danser pour juger sa danse. Et si le chemineau raconte le printemps sur la route du dehors, l’ami est celui qui reçoit en lui le printemps.Et s’il raconte l’horreur de la famine dans le village d’où il vient, souffre avec lui la famine.Car je te l’ai dit, l’ami dans l’homme c’est la part qui est pour toi et qui ouvre pour toi une porte qu’il n’ouvre... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]