04 avril 2007

Antonio Ramos Rosa

Nul ne saurait me concéder le temps d'arrondir cette pierre qui ferait la sphère polie de tout ce que j'ai amassé Je tourne autour d'un fossé que je ne vois pas car il est invisible bien que je sache qu'il faudra y disparaître un jour Intempestifs seront la chute et l'oeuvre entière ainsi tronquée mais ses restes seront complets et deviendront contemporains dans le cercle de ceux qui l'aiment et la reçoivent en odorante pluie Pourtant qui saura voir le noir aiguillon torsadé qui déchirait l'ineffable tissu de foudroyantes stries... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 avril 2007

Antonio Ramos Rosa

Vivre c'est naviguer entre sens et non-sens et gagner un sens dans le vent comme si nous étions son pouls ou un pont de verdure oscillant entre deux collines Mais être vivant c'est perdre ses propres pas ou avancer vers ce que nous ne savons pas ou ne savons que trop et voulons ignorer Qui sait peut-être cheminons-nous vers le commencement ou alors vers quelque possible indépassable […] Nous savons que nous perdons mais nous ne savons pas quoi et nous vivons dans la perte et peut-être de la perte C'est en elle que la proue du... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]