18 mars 2007

Pascal Quignard

"Le silence est comme un chiffon humide : il ôte la poussière sans qu'il la fasse voler."In, " Vie secrète"
Posté par oceania55 à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2007

Pascal Quignard

Le passé est un produit délicat, extrêmement frais, fragile, périssable, qui date de la veille, à peine sorti à la surface de ce monde.Le développement sans précédent de l'archéologie préhistorique et de la recherche anthropologique appelée ethnologie ont rapetissé d'un coup le domaine historique au regard de la profondeur antéhistorique.Archéologues et ethnologues ont miniaturisé à jamais les cinq civilisations consécutives aux quatre inventions de l'écriture.Face à la forêt du temps l'histoire humaine a pris l'apparence d'un... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2007

Pascal Quignard

La pensée est la voix de gorge qui s'engorge, qui ne sort pas sous forme du son, qui n'avoue pas, qui médite.C'est la position secrète qui revient en boucle : elle tourne en rond.Obstrue. Angoisse. Remâche. Etouffe. Prohibe.Socrate explique longuement comment son démon cherche à faire obstacle aux décisions qu'il a prises.Dit interne qui interdit.La pensée c'est l'acting in.In, "Les Paradisiaques"
Posté par oceania55 à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2007

Pascal Quignard

Willy Ronis CHAPITRE XVIDesiderium (extrait) Où se trouve la nudité ? Elle ne réside pas dans le corps nu puisqu'elle s'est perdue sur la peau des hommes. La nudité est à la fois dans le secret des gestes les plus personnels ou des particularités les plus personnelles, dans leur émission, dans ce qu'on ignore.La nudité est rare.Ce n'est pas la vérité sous roche ni même l'identité qui est recherchée. Mais le visage nu dans sa honte. Un accord passionnel, et dont la nécessité est sûre sans que rien la fonde.Il y a nu dans... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2007

Pascal Quignard

CHAPITRE XXXVConiventia (extraits)Si on abandonne la description de ce qu'on éprouve parce que tout est déjà ressenti avant qu'on le suggère, alors on commence d'aimer. Quand on s'approche encore plus de l'autre que ne peuvent le faire le langage, la main, le sexe, la bouche, on aime.*Le mot de Circé : Ce que je ne montre pas je te le montrerai.*Circé dit : Confier sa nudité (dévoiler le trou de l'excrétion, dévoiler le trou de la reproduction, dévoiler le sexe et les génitoires), avouer son corps ensommeillé dans la nuit, confier son... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2007

Pascal Quignard

Il aimait l'indigence de la clarté sur le corps d'une femme qui ne retire les linges qui enveloppent son ventre glabre et ses mamelles nues que pour les confier à la pénombre ; son odeur est plus forte ; sa peau plus nue est plus douce ; ses traits, étant plus fantomatiques, sont plus féminins ; elle remonte du passé ; elle n'est pas en désaccord avec l'obscurité de son sexe qui s'entrouvre et elle fait ressouvenir que c'est le vieux séjour.In, "Ombres errantes" photo Manuel Alvarez Bravo
Posté par oceania55 à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2007

Pascal Quignard

Le secret est le seul lien entre les individus, dans l'ombre sociale, dans la pénombre sexuelle, qui se cherchent, puisque ce qui se prétend non dissimulé n'est qu'apparence.In, "Vie secrète"
Posté par oceania55 à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2007

Pascal Quignard

Il faut rester près de la source jaillissante.Prae-sentia. Le latin prae, c'est le français près, au près, auprès.Tout est voie quand la proximité intimissime approche.Je me méfierais toujours de quelqu'un qui dit nous quand il jouit.Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie.In,... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2007

Pascal Quignard

jl108 "On ne transporte la flamme qu'en brûlant"
Posté par oceania55 à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2007

Pascal Quignard

Posté par oceania55 à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]