06 septembre 2007

Paulo

A ma fenêtre,des barreaux d’acier, les nerfs à carreauAux barreaux de ma fenêtre des grilles… aux barreaux. Peut-être,selon l’humeur, venus de leur tête,bientôt des barreaux… aux grilles des barreaux de ma fenêtre.Photo Pedro Rodriguez
Posté par oceania55 à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2007

Valanga

Disons qu’à l’intérieur de ma camisole carcéraleJe ne sens plus que mon cœur qui s’élance vers toiJour après jour je me sens un peu plus pâleSachant que tout notre malheur vient de moi Ne te reproche rien, toi, qui inlassablement, dix-huit annéesM’as donné plus que je n’aurais pu le vouloirTrois beaux enfants qui nous soudent, amour donné.Sois sûre que c’est toi qui m’empêches d’aller au noir Notre vie commune est mise entre parenthèsesJe le suppose durant un immense passage,... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2007

Prison ( La bulle d'air)

La bulle d'air C'est une prison bleue dans le noir de l'espaceUn fragile équilibre, en parfaite chaleurSur la Terre enfermée, toute vie ne se lasseJamais de foisonner, au milieu de la peur.Quelquefois tu t'envoles, tu t'exaltes plus hautAtteindre les étoiles, c'est un rêve si beau.Le réel te happe, inscrit ta destinéeSous cette bulle d'air, qu'on remplit de fumée.Assoiffée d'idéal, je m'évade sans cesseAffamée d'un ailleurs, j'aspire à l'ivresseIl faut vivre et mourir, accepter ce destinChercher la liberté, chimérique... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2007

Jean Genet

Le condamné à mort Sur mon cou sans armure et sans haine, mon couQue ma main plus légère et grave qu'une veuveEffleure sous mon col, sans que ton cœur s'émeuve,Laisse tes dents poser leur sourire de loup.Ô viens mon beau soleil, ô viens ma nuit d'Espagne,Arrive dans mes yeux qui seront morts demain. Arrive, ouvre ma porte, apporte-moi ta main,Mène-moi loin d'ici battre notre campagne.Le ciel peut s'éveiller, les étoiles fleurir,Ni les fleurs soupirer, et des prés l'herbe noireAccueillir la rosée où le matin va boire, Le... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2007

Frédéric Boyer

Quand ils sortent de là, après dix, quinze ou vingt années parfois, ils ont le corps en forme de banane, ou bosselé comme un sac de noix. Les yeux perdus au loin. Leurs premiers pas trébuchants chassent une proie insaisissable. Un vague abri. Ils ont une faim et une soif que rien ne peut étancher. Avec un sentiment de nausée qui les empêche de se tenir correctement. Ils se contenteraient de n'importe quoi, de n'importe qui. Leur peau est singulière. Prête à rougir, et à se crevasser. Ils fument violemment en se vidant les... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2007

Lucio Mariani

                                                           Sur une lecture de poèmes en prisonà Giuseppe Gioacchino BelliLe mois de mai était de retour à Rome. Sur les pentes escarpées de la collineon voyait des touffes de menthe et de chicorée. La rousserolle effarvatese balançait hardiment dans la roselière au bord du ruisseauet... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]