01 février 2009

André Hardellet

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 22:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juillet 2008

Nicolas Frize

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 21:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juin 2008

Nicolas Frize

Purger une peine de prison, c'est d'abord être ramené à rien, réduit à la passivité, l'autodes­truction, l'inutilité, la solitude gratuite, inefficace et éternel­lement froide (certains qualifieront insolemment la prison de « lieu de réflexion sur soi »). Les mineurs détenus font bien de se poser toutes ces questions de sens ! À y regarder de près, leurs réactions rebelles, suicidaires ou hypocrites ne manquent pas, de motifs, donc de « sens ». Les détenus adultes condamnés à de longues peines se demandent... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2008

Didier F.

Sacré bastringue Le quotidien qui nous attachePrison sans murs qui freine nos rêves,Peut se dissoudre comme une tacheDans une lessive de phrases brèves…  Juste des mots, écrits ou lusPour tordre enfin ces pauvres railsQue nous suivons l’âme dévêtueJusqu’au moment où cesse le bail…  Juste l’esprit, sans aucun zincPour s’envoler, pour s’évaderVers le pays de la bourlingueOù la folie vient parader  Juste l’envie de crier « NON !... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Claude Lucas

La prison et moi La journée carcérale est une page blanche devant laquelle l'inspiration reste en suspens. Qu'y vais-je écrire ? Qu'y puis-je écrire ? Et surtout puis-je écrire? Page blanche de ce livre du temps mort qui peut en comporter trois mille, six mille... Imaginer cela : des milliers de pages à remplir jour après jour de mots - nulla dies sine linea ! - pour en conjurer la blancheur abyssale... Mais écrit-on pour combler le vide de l'être ? Et sur cette page blanche, qui du coup... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 novembre 2007

Annie Leclerc (Loup et agneau)

De l’enfant au prisonnier Il y a une prison avant la prison.Prison de ce qu'on ne peut dire à per­sonne. Pas même au bourreau. Surtout pas au bourreau. Ne surtout pas lui lais­ser deviner ce qu'on pense de lui. S'il comprenait ce qu'on pense de lui, à quelles extrémités de fureur ne serait-il pas conduit ? L'enfant s'étouffe lui-même dans l'indicible.Ainsi le prisonnier dans sa prison. Plus agneau que jamais devant le loup. Non pas stupide, mais au contraire incroya­blement, insupportablement... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 octobre 2007

Annie Leclerc

Pour Véronique L. L’indicible prison A force de parler ils réussissaient à lui insuffler un peu de l'horreur de la prison.On se sentait devenir rat, cloporte, enfermé dans un trou où on ne pouvait pas même faire son trou de rat ou de cloporte, étant cerné de toute part, non seulement de murs très serrés, mais aussi de bruits choqués, de dévorante télévi­sion, d'insultes, d'agressions. Une cons­tante oppression qui ne vous laissait jamais la possibilité d'être seul, de reposer au creux de soi. Sans cesse... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 09:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 octobre 2007

Mahmud Darwich

Un mètre carré en prison C'est la porte, et derrière, l'éden du coeur. Nos choses, tout ce qui nous appartient, s'estompent. Porte est la porte, porte de la métaphore, porte du conte. Porte qui épure septembre. Porte qui ramène les champs à la genèse des blés. Nulle porte à la porte, mais je peux accé­der à mon dehors, amoureux de ce que je vois et ne vois pas. Tant de grâce et de beauté sur terre, et la porte serait sans porte? Ma cellule n'éclaire que mon dedans. Que la paix soit sur moi, et paix sur le mur de la... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 octobre 2007

Annie Leclerc

Le silence d’infans Du coup elle est devenue extrêmement susceptible, jalouse, sur la question des prisonniers.Il est rare qu'elle approuve la façon dont on parle d'eux, dont on écrit sur eux, dont on les exhibe sur grand ou petit écran. Elle les sent piégés, fixés aux quatre pieux de leur misère, misère de leurs crimes, misère de la prison, misère de leur âme en souffrance, misère de leur destin.Ce qui se montre là, elle l'appelle obscène, sans espérer être entendue, même de la plupart de ses prisonniers, trop... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Claude Lucas

Quant à moi, j'allai m'affaler sur le lit du bas, fermant aussitôt les yeux. Un peu de répit après ces deux jours de garde à vue et d'interrogatoires insipides était tout ce que je désirais pour le moment. Je n'avais pas sommeil. Je ne voulais que m'acclimater sans plus attendre, yeux clos, la respiration ralentie, à cette nouvelle forme de temporalité qui désormais allait régler le cours de mon existence. Pour avoir déjà connu la prison, je savais en effet ce qui m'attendait : la lente et inexorable usure de soi par ce ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]