10 décembre 2007

Pétrarque

Hélas, je brûle, et autrui  ne me croit :tout homme le croit bien, sauf celle seulequi sur toute autre et qui seule devrait ;et ne paraît le croire, et si le voit. O infinie beauté et faible foi,ne voyez-vous mon coeur donc dans mes yeux ?N'était cet astre adverse, devrais bienà source de pitié trouver merci. Et mon ardeur dont il vous chaut si peu,et votre gloire en mes rimes éparseen pourraient enflammer mille peut-être : car je vois en... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]