04 juillet 2007

Cesare Pavese

Nous ne cherchons pas des idées neuves, mais des idées déjà pensées par nous, à qui la page imprimée donne le sceau d’une confirmation. Les paroles des autres qui nous frappent sont celles qui résonnent dans une zone déjà nôtre – que nous vivons déjà – et la faisant vibrer nous permettent de saisir de nouveaux points de départ au dedans de nous. » In, «  Le métier de vivre »Photo jl108, "NY Reflex "
Posté par oceania55 à 09:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 mars 2007

Cesare Pavese

La mort viendra et elle aura tes yeux – cette mort qui est notre compagne, du matin jusqu'au soir, sans sommeil, sourde, comme un vieux remords ou un vice absurde. Tes yeux seront une vaine parole, un cri réprimé, un silence. Ainsi les vois-tu le matin quand sur toi seule tu te penches au miroir. O chère espérance, ce jour-là nous saurons nous aussi que tu es la vie et que tu es le néant. La mort a pour tous un regard. La mort viendra et elle aura tes yeux. Ce sera comme... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]