22 mai 2008

Gérard Noiret

Chaque matin, le nu de 7h01 file par le couloir.Lui, dans la cuisine, tourne les yeuxafin de saisir au vol ce prodige. L’éclair passé,les empreintes s’évaporant sur le carrelage,il boit son café et n’a aucun mal à imaginer Sisyphe heureux. In « Les régions tempérées »Photo Deb (zyeuter)
Posté par oceania55 à 20:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]