15 mars 2007

Jean-Michel Maulpoix

La mâture de la mer est illusoire.Nous savons bien que sur la page le large tient par des ficellesNous prenons goût pourtant à bricoler sa démesure Nous allons voir l'azur au cinéma, les bougainvillées et les voiliers blancsNous aimons le masque de velours de la mer, son uniforme de gala, et la tromperie de ses paupières fardées de bleuNous aimons que la langue lui ressemble, avec ses mièvreries, ses stéréotypes et ses bouffissuresNous aimons croire tenir la paume de l'horizon, et cette ivresse d'y boire un peu pour ne pas rendre... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2007

Jean-Michel Maulpoix

Il n'est rien que l'on puisse enfermer dans un livre.C'est pourquoi ces mots vont et viennent : cet encombrement, cette pauvreté, ce bruit insistant de la langue, le coeur en nage, l'âme en alarme, cherchant à se loger... Cela qui souffre dans sa chair mais n'a pas même un corps à soi pourra-t-il prendre forme, comme on dit prendre femme ? Épars dans la lumière du jour, le bleu attend son heure. Il fait le guet, il prend son temps. Jamais il ne perdra patience, car il a tout le temps pour soi. Il mûrit sa couleur en d'interminables... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]