20 juillet 2007

Etienne Gruillot

L’impudeurL’ingénue n'est pas vraiment nue, tant qu'elle est seule. Sans le regard de l'autre, elle ignore la pudeur comme l'impudeur. On est naturellement a-pudique, comme l'animal ou l'enfant, tant qu'on n'a pas conscience de l'autre. Une fleur est sans pudeur, comme remarque Schopenhauer : sans vergogne, elle étale en son sommet ses organes sexuels, étamines et pistil, parce qu'elle n'a aucune conscience du rapport interindi­viduel; ce qui prévaut, dans le végétal, c'est la reproduction de l'espèce. La pudeur... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]