12 novembre 2007

Jean-Marie Gibbal (Parler d'amour)

Bamako, le 19-2-78 Mon cher Alexandre, Parler de l’amour en cette trouble fin de siècle est un projet périlleux qui risque fort de faire ricaner nombre de gens (tu vois un peu tous nos savants, nos sceptiques, nos blasés). Evoquons brièvement l’époque, cet état d’angoisse, de dureté et de violence dans lequel nous vivons. La montée du mépris, l’amour réduit à la mécanique des corps (faire l’amour). Cette époque (où l’on veut plus d’expériences, plus de sensations, où l’on veut tout réduire à la connaissance), a... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 15:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 septembre 2007

Jean-Marie Gibbal

Le chiffre cachéParmi les hommes, il est des êtres plus doués que les autres pour assumer leur vie dans son incertitude, ceux qui savent ne pas retenir mais aimer en toute insécurité en s'abandonnant à la perte de chaque instant. S'abandonner en aimant à la perte du sens, et, par cette trouée qui rapproche d'un lieu où s'aboliraient toutes les différences, se contenter d'être au monde. S'il ne devait rester qu'une chose dans la vie, ce serait lui, sans projet, sans objet et sans cause.Au delà du simple... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]