24 janvier 2009

Patrick Drevet ( Cinéma)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 21:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 janvier 2009

Patrick Drevet (Sorti de la lecture...)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 août 2008

Patrick Drevet (Grâce du corps)

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Courier; panose-1:2 7 4 9 2 2 5 2 4 4; mso-font-alt:"Courier New"; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:modern; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 19:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 novembre 2007

Patrick Drevet (La voix 1)

Pour Chris/ValEtait-ce un effet d'acoustique dans le wagon non bondé, ou une qualité qui lui était propre, il me sembla que la voix du passager qui, dans mon dos, entamait une conver­sation sur son portable, m'enfermait au cœur de ses vibra­tions à la façon dont on l'est sous un casque d'appareil sté­réo. La sensation presque tactile que j'avais de son grain, la perception de son écoulement fluide mais comme hérissé de minuscules échardes qui lui donnaient une tessiture pelucheuse, râpeuse, l'acuité avec laquelle je... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2007

Patrick Drevet ( La voix 2)

Cela m'était arrivé dans le Palatino à l'approche de Rome alors que j'émergeais de l'état vaseux consécutif à une nuit blanche dans le ferraillement des roues et le confinement d'une couchette aux trépidations de trieuse. Des Italiens montés au dernier arrêt s'étaient massés dans le couloir. L'un d'eux, animé de la logorrhée enjouée à laquelle on semble couramment sujet dans ce pays ou dans cette langue, inscrivait, par-dessus le sourd martèlement du train, les ara­besques déliées d'une sorte de vocalise.... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2007

Patrick Drevet (La voix 3)

Photo wauter de tuinkabouter Pour insignifiantes que fussent les paroles qu'il débitait d'une façon plutôt détachée, presque lasse, sa voix expri­mait donc toute sa chair. Il résonnait en elle des fibres plus profondes que sa gorge. Sa trame dévoilait dans les vacille­ments de ses plis la sensualité latente, potentiel d'ardeur et de ferveur qui pour lors ne faisait que jasper sa texture. Cette voix remontait des cavernes reculées du corps quel­que chose comme une faim inavouable de blottissements. Ses... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 10:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 août 2007

Patrick Drevet

Le vœu d’écriture (extrait)     À chaque fois que, par une conjonction plus ou moins hasardeuse de conditions favorables, mesurant l’importance cruciale de la profération des mots sur le cours de notre existence, découvrant qu’ils détiennent avant nous le mystère de notre inscription au monde, nous prenons conscience non seulement de la valeur d’un mot mais encore de la profondeur et de l’étendue du réel qu’il engage, nous quittons le domaine du langage et de la communication pour entrer dans celui de... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2007

Patrick Drevet (Veines)

Les veines Jaspure à peine soulignée sur la tempe, fin filon bleuté sous l’œil ou sur la paupière, mince tige qui s'élève le long du cou et disparaît à l'articulation de la mâchoire mais qui, sur certains visages à la peau tendre, donne naissance à de fragiles arborescences dans la joue: ce que je vois des veines dans un visage renvoie à la délicatesse enfantine, ou associe la peau ferme et polie qu'elles irriguent à une sub­stance comme la porcelaine. Il faut des conditions d'éclairage particulières... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2007

Patrick Drevet (Main)

La nudité de la main exhibe plus que la peau et la chair, elle affirme, à l'encontre de tout ce par quoi nous cherchons à nous le cacher, le désir d'une nudité, précisément qui nous mette toujours plus en contact avec le monde, qui nous en offre une préhension toujours plus immédiate et entière, qui nous octroie une « glisse » toujours plus insinuante, et une vélocité qui nous permette du traverser la matière pour accéder aux autres qualités de l'être que nous ne faisons jamais que pressentir.Il n'est pas de main qui n'en appelle... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2007

Patrick Drevet (danse 1)

Dans la danse, le corps apparaît sans autre contenu que son mouvement, ses actes ne se distinguent pas de ses membres, il n'est que l'enveloppe de sa souplesse. Emerge de lui le plus pur : un monstre de puissance et de promptitude qui bondit, se retient, s'élance, se dilate, tournoie, s'applique à s'employer jusqu'au bout de ses ongles, jusqu'à la pointe de ses cheveux et de ses cils. Il se combine à lui-même, il n'en finit pas d'épuiser ses possibles, il s'enivre de l'excès de ses métamorphoses. In, "Paysages... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]