07 avril 2010

Andrée Chédid (Il y a des matins)

Il y a des matins en ruine Où les mots trébuchent Où les clefs se dérobent Où le chagrin voudrait s’afficher Des jours Où l’on se suspendrait Au cou du premier passant Pour le pain d’une parole Pour le son d’un baiser Des soirs Où le cœur s’ensable Où l’espoir se verrouille Face aux barrières d’un regard Des nuits Où le rêve bute Contre les murailles de l’ombre Des heures Où les terrasses Sont toutes         Hors de portée. ... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 04:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

26 mars 2010

Andrée Chedid (Saisir)

  Saisir Recueillir le grain des heuresEteindre l’étincelleRavir un paysageAbsorber l’hiver avec le rireDissoudre les nœuds du chagrinS’imprégner d’un visageMoissonner à voix basseFlamber pour un mot tendreEmbrasser la ville et ses refluxEcouter l’océan en toutes chosesEntendre les sierras du silenceTranscrire la mémoire des miséricordieuxRelire un poème qui aviveSaisir chaque maillon d’amitié.   In « Par-delà les mots »Photo JJCito "Sentiers du Massonnet"  
Posté par oceania55 à 18:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
07 mars 2007

Andrée Chédid

Saison des hommes.Sachant qu'elle nous sera ôtée,Je m'émerveille de croire en notre saison,Et que nos coeurs chaque foisRefusent l'ultime naufrage.Que demain puisse compter,Quand tout est abandon ;Que nous savons ensemble.Egarés et lucides,Ardents et quotidiens,Et que l'amour demeure après le discrédit.Je m'émerveille du rêve qui sonde l'avenir,Des soifs que rien ne désaltère.Que nous soyons chasseurs et gibiers à la fois,Gladiateurs d'infini et captifs d'un mirage.Les dés étant formels et la mort souveraine,Je m'émerveille de croire... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]