20 mars 2007

Giordano Bruno

Aussi faut-il, écrit Giordano Bruno, une échelle entre les liens. "Quiconque lie n'enchaîne pas à lui l'âme s'il ne l'a d'abord dérobée; il ne la dérobe pas s'il ne l'enchaîne pas; il ne l'enchaîne pas s'il ne s'unit pas à elle; il ne s'unit pas à elle s'il ne la rejoint pas; il ne la rejoint, sinon en un élan impétueux; il ne s'approche s'il ne s'incline et, même, s'il ne décline vers elle; il ne s'incline pas s'il n'est mu par désir ou par affect; il n'a pas d'appétit s'il n'a mûri la connaissance de cette âme; mais il ne mûrit... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]