09 février 2008

Antonio Lobo Antunes

Ne meurs pas maintenant on nous regarde Antero. Antero. Antero. Ne t'endors pas ici sur l'esplanade Antero, garde les yeux ouverts, ne glisse pas de ta chaise, admire les jolis bateaux sur le Tage, regarde les mouettes, tu as toujours tellement aimé les mouettes Antero, bois donc ta bière avant qu'elle ne soit tiède, tiens-toi droit, ne fais donc pas cette tête, si tu ne voulais pas venir te promener à Algés pourquoi ne pas m'avoir dit ce matin, pourquoi ne pas t'être tourné vers moi— Je sais que... [Lire la suite]
Posté par oceania55 à 20:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]