visage_femme_yeux_ouverts



Il arrive que le malheur bouleverse un être, ouvre en lui des portes secrètes, l'illumine. Mais le bon­heur nous touche doucement, et nous le recevons tels que nous sommes, avec notre passé et notre caractère. Il n'y a de paradis que pour les anges.

 

In « L’amour c’est beaucoup plus que l’amour »

Photo Océania, Musée archéologique Naples