213_LE_PASSEUR_DU_STYX__1280x768_
Alain Chayer

Voix

La porte que si longtemps personne n'avait ouverte
a soupiré doucement Il y a dans la pièce
une odeur de temps d'oubli oublieux

 

Il faut bouger faire grincer le plancher sous les pas
faire du bruit ouvrir les fenêtres
toucher les choses qui sont là

 

On a besoin d'un peu de vie de confusion de brouhaha
sinon dans le vide et le calme
dans la poussière des années

 

on pourrait entendre distinctement une voix très ancienne
dont on croyait avoir perdu le son
une voix égarée et pourtant restée là

 

prise dans l'absence et dans l'oubli
la voix de ce mort qu'on aima
parlant tout seul au bord du temps
au bord des larmes

 

In « Le noir de l'aube »

Tableau Alain Chayer « Le passeur du Styx »