Renard___ligne_de_vie_III                                                  Robert Renard                              

Main première

 

« Aimer, d’abord. Il sera toujours temps, ensuite, de s’interroger sur ce qu’on aime jusqu’à n’en vouloir plus rien ignorer.

Avant comme après cette enquête, c’est la résonance intime qui compte : sans elle au départ on est presque irrémédiablement démuni et rien de ce qu’on aura pu apprendre n’y pourra suppléer si, chemin faisant, elle est perdue.

[...] on n'y insistera jamais trop : il n'y a que le seuil émotionnel qui puisse donner accès à la voie royale : les chemins de la connaissance, autrement, n'y mènent jamais. »

 

 

préface « Un art à l'état brut », Karel Kupka, 1962

Tableau Robert Renard « Ligne de vie III »