boule_disco



Dès que je suis seul, c’est-à-dire sans un livre, me voilà médiocre : mon tirant d’eau diminue.

*

Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce en serait la salle d’attente.

*

Les mots sont comme une voûte sur la pensée souterraine.

*

Une fois ma résolution bien prise, je reste encore indécis.

*

Le style, c’est l’habitude, la seconde nature de la pensée.

*

L’âne qui essaie de pleurer, et qui ne peut que braire.

*

Penser ne suffit pas : il faut penser à quelque chose.

*

Notre vie a l’air d’un essai.

*

Rien de sale comme un lys sale.

 

In « Journal »
Photo Océania