Ravello_coeur



Autopsychographie


Le poète est un simulateur,

Il simule si totalement qu'il arrive
À simuler comme une douleur
La douleur qu'il ressent vraiment.


Ceux qui lisent ce qu'il écrit

Sentent sous la douleur qu'ils ont lue,
Non pas les deux que lui a ressenties
Mais celle qu'eux ne ressentent pas.


Ainsi sur les rails tourne

En rond, pour occuper la raison,
Ce petit train mécanique

Qu'on appelle le coeur.

Photo Océania, Ravello