Lancer_de_lumi_re___Ph_nom_ne___Fr_d_ric_Pavot

                                                                                                            

Photo Frédéric Pavot "Phénomène"

Me fonder et me délimiter moi-même comme un être nouveau, ce n'est pas me découvrir comme un îlot autarcique, comme une suffisance close : c'est, au contraire, découvrir et activer les forces qui, en moi, me rendent capable de me construire d'une façon suffisamment neuve pour rendre possible une tout autre forme de la relation.
Me fonder joyeusement d'une façon neuve, au long de ce voyage alchimique par lequel je m'épure, et tente de me rendre « lumineux » et « solaire » (conscient, passionné, et libre), ce n'est pas construire une solitude suffisante mais un nouveau domaine où se déploiera une tout autre forme de l'amour.
L'autre y sera fait par lui-même et par moi lumineux et solaire, fondé à neuf dans la joie d'être. La seconde fondation de soi est aussi la fondation de l'autre amour : le voyage de la conscience, le développement de sa plus haute liberté et de son plus haut désir se découvrent chemin faisant comme le désir et le pouvoir d'instaurer l'être par l'instau­ration d'un amour tout autre.

 

In « Les actes de la joie »