398128341_a7df25fe41



La signification des mots et phrases se situe au-delà de leur énoncé.

Ceci reste bien sûr valable dans la lecture. Com­ment va être perçu, dans un roman, tel imbroglio des passions ou telle description de caractères ? Chacun, dans le silence de sa lecture, y mettra son âme : ses réactions seront celles de son être propre qui vibre à sa façon, avec ses références, sa culture, son donné et sa propre recherche intérieure. Lorsqu'on parcourt un dictionnaire de citations, on en trouve d'intéressantes, certes, mais chacun d'entre nous pourrait élaborer son propre recueil, qui lui correspondrait parfaite­ment.

Des phrases importantes dans l'oeuvre d'un auteur, par exemple celle-ci, célèbre, de Jean Cocteau : « en fin de compte, tout s'arrange, sauf la difficulté d'être qui ne s'arrange pas », suscite un écho différent en chacun. Ceux qui aiment vraiment lire poursuivent leur méditation sur le sens de la vie à chaque moment de lecture volé au temps qui presse.

Face à un livre, nous sommes totalement seuls, plongés dans un silence absolu. Moment de grâce qui est à la fois fait d'oubli et de dérive dans les profon­deurs abyssales de la psyché, récréation et recréa­tion, spectacle d'un théâtre d'ombres, rêve qui se réflé­chit en nous, communication qui s'établit à différents niveaux, suivant nos préoccupations et besoins. Dis­cours polyphonique, lieu d'osmose étrange où celui qui lit n'est jamais dans le même univers que celui qui a écrit, lignes où les devenirs s'entrecroisent...

Et il faut citer ici la boutade d'Italo Calvino à qui une femme dit : « Vous voudriez que je ne lise dans vos livres que ce dont, vous, vous êtes convaincu ?

« J'ai répondu : Ce n'est pas cela. J'attends des lec­teurs qu'ils lisent dans mes livres quelque chose que je ne savais pas ; mais je ne peux l'attendre que de ceux qui attendent de lire quelque chose qu'eux, à leur tour, ne savaient pas. »

Les formes de silence que prend chaque lecture sont aussi innombrables que les situations à vivre.

Le silence lu : un contrepoint de la réalité sonore, lieu de réflexion sur soi-même et d'initiation au monde.

In « Eloge du silence »
Photo ClydeHouse "Abbaye de Sénanque"