Cadenza



Hier soir, dans l'église de Goult,

six femmes et trois hommes vêtus de noir et blanc,

des anges amoureux du chant,

cet amour passe par leur voix a cappella

Leur corps aussi, ce lent mouvement d'offrande

incarne l'intensité qui les anime,

le travail de choeur, la complicité,

l'attention et la simplicité.

Leurs voix rassemblées arrêtent le temps,

le regard se trouble.

Ici et maintenant, cela existe

qui nous emplit de beauté,

nous nous sentons un peu plus humains,

cadeau des anges.


Merveilleux "Alleluya" d'après Jeff Buckley,

sourdes et profondes "Funérailles de la Reine Mary" de Purcell,

voix accompagnées par l’orgue.


Après, le verre et le buffet de l'amitié.

Nous sommes passés par la sacristie,

couru sous une pluie battante pour traverser le petit jardin

pour se retrouver trempés, souriants et heureux,

un verre de vin ou jus d'orange à la main,

dégustant quiches, pizzas, omelette et tutti quanti délicieux.

 

Merci "Cadenza"