zao_wou_ki



Vous vous contentez de murmurer que le mot qui veut dire poésie, dans votre langue, c'est le même qui signifie la volonté, et l'amour, et d'ailleurs aussi la mort, c'est-à-dire, en somme, la vie. Et ce n'est pas là changer de sens, dites-vous encore. Ce n'est qu'indi­quer à qui veut bien le comprendre que ces notions ambiguës, incertaines — et obscures, si c'est le mot — avoisinent le même objet, dans l'au-delà du langage.

In « Le crépuscule des mots »

Zao Wou-Ki « Composition » 1965