livre_esprit_des_lois___D


Dans les livres, l'âme du lecteur est jointe à celle de l'au­teur, de façon très concrète. Des reliures ont été pliées, des passages, soulignés. Des pages ont été écornées. On a noté des réflexions dans les marges. On a glissé une fleur à faire sécher. Une carte à jouer, une lettre en guise de marque-page. Parfois, une cou­pure de journal dit qu'elle est à l'origine de l'achat du volume. Au même titre que l'écrivain, mais avec plus de discrétion, à notre manière, nous laissons une trace.

In, « L’homme de chevet »
Photo "L'esprit des lois"
Dominique Autié