silence_s_pia___Dominique_et_Christian_D


Le silence qui subsiste entre deux mots
n'est pas le silence qui entoure une tête qui tombe,
ni celui qui nimbe la présence de l'arbre
quand s'éteint l'incendie vespéral du vent.

De même que chaque voix a un timbre et une hauteur,
Chaque silence a un registre et une profondeur.
Le silence d'un homme est différent de celui d'un autre
et ce n'est pas la même chose de taire un nom et de taire un autre nom.

Il existe un alphabet du silence,
mais on ne nous a pas appris à l'épeler.
La lecture du silence est néanmoins la seule durable,
plus peut-être que le lecteur.

In, « Poésie verticale »
Photo Dominique et Christian D. (zyeuter)