untitled___Blowup55__zyeuter_



Le matériau dont les mots sont faits
et le mortier qui les unit
m'ont peu à peu enseigné
un rythme secret et solitaire.

J'ai appris que toute construction est une musique
et que toute musique est faite de regards.
Le regard d'un mot est son sens,
entre les paupières tremblantes d'une perte.

Car ce n'est pas nous qui regardons les mots :
ce sont eux qui nous regardent
et peut-être aussi au-delà de nous,
en battant des paupières d'un rythme secret et solitaire.

Peut-être que demain je trouverai un mot
qui ne regarde plus vers nulle part
et ne batte pas non plus des paupières.
Un mot qui se laisse regarder.

In, « Poésie Verticale »
Photo Blowup55 (zyeuter)