Alt_ration_passag_re___Jean_Lagarrigue



La vie commence
où l'on veut qu'elle commence,
où quelqu'un est capable de créer une forme.
Ou là où quelqu'un est capable
de se laisser créer par une forme.

Mais avant d'entraîner les mains
à créer une forme
ou à s'ouvrir à elle,
il faut leur apprendre à créer l'espace
pour cette forme.

La vie aussi s'achève
où l'on veut qu'elle s'achève,
où quelqu'un est capable d'effacer une forme
ou d'annuler son espace.
Ou là où quelqu'un est capable
de se laisser effacer par l'impossibilité d'une forme.

In, "Poésie Verticale"
Photo Jean Lagarrigue, "Altération passagère" (zyeuter)