T_shirt_noir_coeur_2___Zenorschnitzel

C’est les gens que j’aime

C'est les gens que j'aime, ceux qui font la vie de tous les jours, les petites gens, qui ont du baume au coeur même quand ils ont de la peine, qui repartent à l'at­taque avec leurs bras, leurs mains, leurs pieds où les détails sont écrits dans les lignes de leur chemin.

C'est les gens que j'aime, ceux qui ont vécu des trucs, qui ont les bouilles de leurs trucs, avec des regards d'océan et des boudouilles de gosse, qui se foutent de l'opinion, l'opinion qui ne changera jamais le monde, qui savent dire merde et je t'aime en même temps, qui ont le parler comme les jambes, droites, et la bite au milieu.

C'est les gens que j'aime, qui sont comme ils sont, là quand ils sont là, ailleurs quand ils sont ailleurs, qui boivent, qui mangent, qui parlent d'amour avec la même énergie, avec des élans et des tendresses, qui sont partageurs, sans plaques d'immatriculation dans la cervelle, qui vivent au présent et se moquent du reste.

C'est les gens que j'aime, ceux qui ont des accents qui chantent, qui amusent les enfants, qui parlent aux oiseaux, qui sont jamais fatigués de la route, qui ont la tête qui fait ping-pong toutes les trois secondes pour une belle fille, qui comparent celles du Sénégal et du Brésil, qui dansent la salsa, qui traversent la mer par passion et au-delà.

C'est les gens que j'aime, ceux qui sont contents d'un rien, qui laissent leur chagrin à l'entrée et leur passé au porte-manteau, qui ont pas le mot oublieux, qui sont capables de jouer leur vie sur un coup de coeur, une déception, un désir, une envie, qui savent se foutre à poil, la rage et le pardon dans la même main, et puis qui les jettent en l’air, en disant demain…

C'est les gens que j'aime.


In, "Mots-Maux"

Photo Zenorschnitzel