Au lit, il lui demanda: " Est-ce que tu m'aimes ? "

Elle se redressa et posa sa main sur sa poitrine. " Oui ".

- Pourquoi ?

- Parce que tu es gentil et intelligent, que tu es quelqu'un de bien et que tu es généreux. Parce que tu es mon brave petit soldat et que tu ne te rends pas les choses faciles. Tu veux rendre à chacun ce qui lui est dû et, bien que tu te donnes beaucoup de mal, tu ne peux pas tout faire. Comment pourrais-tu, d'ailleurs ? Mais tu essaies quand même, et c'est ça qui me bouleverse. Parce que tu es comme il faut être avec les enfants et les chiens. Parce que j'aime tes yeux verts et tes cheveux bruns bouclés, et parce que mon corps aime le tien. "

Elle s'arrêta pour l'embrasser. Elle chuchota : " Non seulement il l'aime, mais il en a besoin."

Plus tard, elle lui demanda : " Et toi ? Tu sais pourquoi tu m'aimes ?

- Oui.

- Tu me le dis ?

- Oui.

Il prit son temps. Sarah crut qu'il s’était endormi.

" Je n'ai encore jamais rencontré une femme qui voie autant de choses, qui regarde avec autant de sollicitude et d'intuition. Je t'aime pour cela. Dans ton regard, je suis à l'abri. Et je t'aime pour les jeux électroniques que tu inventes. Tu te sers de ta tête pour que d'autres s'amusent. Tu seras une mère merveilleuse. Tu as aussi... Tu sais qui tu es, d'où tu viens, où tu veux aller, et ce dont tu as besoin pour que la vie soit comme elle doit être. Je t'aime pour le lieu fixe que tu as dans le monde. Et tu es belle. "

Il suivit de la main les contours de son visage, comme si la chambre était dans l'obscurité et qu'il ne voyait rien.

" Tu as les cheveux les plus noirs que j'aie jamais vus, le nez le plus insolent et la bouche la plus excitante, à la fois tellement sensuelle et tellement intelligente que je n'en reviens toujours pas. "

Il se blottit contre elle. " Ca va comme ça ? "

La circoncision.

in " Amours en fuite"